Découvrir: Arriskua

arriskua-une-sensibilisation-participative-et-engageante

ARRISKUA, une sensibilisation participative et engageante

Un des objectifs du programme Arriskua est de proposer une sensibilisation participative et engageante permettant le développement d'une culture du risque commune sur le littoral basque.

| 22 Juin 2020

Au vue de la situation actuelle, les animations en contact avec le public sont adaptées avec un strict respect des règles sanitaires.

Le projet ARRISKUA de sensibilisation aux risques littoraux

Vague-submersion, tempêtes, inondations, pollution de l’eau, érosion de la côte rocheuse et sableuse; le littoral basque est soumis à de nombreux risques, qui sont intensifiés avec le changement climatique. Face à ces évènements extrêmes, nous n’avons pas toujours les bons gestes.

Le programme Arriskua (FEDER FSE 2014-2020) de sensibilisation aux risques littoraux sur la côte basque, s’inscrit en parallèle du travail mené par les collectivités territoriales, acteurs scientifiques et associations afin d’oeuvrer au renforcement des connaissances et des réseaux locaux sur ces thématiques et de proposer une sensibilisation participative et engageante permettant le développement d'une culture du risque sur le littoral basque. C’est sur ce deuxième objectif que nous allons centrer cet article.

L’intérêt de la Psychosociologie pour accompagner au changement face aux défis environnementaux

Pour accompagner à l’appropriation des bons gestes en cas de risque, l’information et la persuasion ne sont pas forcément suffisantes (Girandola, Bernard et Joule 2010). C’est dans ce cas que la Psychosociologie, Science Humaine et Sociale qui étudie les relations entre l’humain et son environnement physique et social, peut-être intéressante. Elle apporte des clés de compréhensions sur les freins au changement ainsi que des outils pour accompagner à l’appropriation des bons gestes face aux enjeux environnementaux.

Les freins aux bons gestes face aux risques littoraux

Face aux risques littoraux, de nombreux freins cognitifs, psychologiques ou sociaux, peuvent empêcher l’application des bons gestes, malgré un degré d’information suffisant.

Nous retrouverons notamment l’illusion de contrôle (Les individus ont tendance à surestimer leur maîtrise de la situation, Langer, 1975), le biais d’optimisme (Biais cognitif qui amène une personne à croire qu'elle est moins exposée à un événement négatif que d'autres personnes, Perreti-Watel, 2003), ou même le goût du risque (David Le Breton).

La représentation sociale du risque qui varie en fonction de la sphère sociale, culturelle et géographique (Weiss, Rateau 2018) va également largement influencer nos comportements face aux risques.

L’attachement à notre lieu de vie va également diminuer le risque perçu (Weiss et Rateau, 2018). Lien

Il semble donc qu’il y ai un réel décalage entre les risques objectifs, tels qu’ils sont évalués par les scientifiques et les risques tels qu’ils sont perçus par la population.

Pour présenter ces aspects, nous avons proposé à Asporotsttipi la Maison de la Corniche la conférence "Regard Psychosociologique sur nos comportements face aux risques littoraux" par Laurence Elicetche Chargée de mission au CPIE littoral basque, Psychosociologue. Nous avons ainsi pu aborder les freins (liés aux perceptions et représentations notamment) mais également les leviers favorisant l’adoption de bons gestes face aux risques littoraux. En proposant aux participants une "liste engageante de 10 gestes face aux risques littoraux" utilisant un outil d’accompagnement au changement; la théorie de l’engagement.

Podcast à écouter ici: lien

Une sensibilisation engageante pour favoriser les bons gestes face aux risques littoraux

Les Psychosociologues Joule, Girandola & Bernard ont élaboré en 2007 le paradigme de la communication engageante, une méthode psycho-sociale qui permet de favoriser le changement de comportement des personnes que l’on sensibilise. lien

Elle vise à "rendre les publics sensibilisés acteurs de la situation de communication, et non seulement récepteurs de l’information. Le communicant propose aux personnes de réaliser un ou plusieurs acte(s) préparatoire(s) et/ou engageant(s), qui précèdent le message de sensibilisation portant sur le même thème.

Cet acte préparatoire rend plus "sensible" le message de sensibilisation délivré et encourage de façon plus impactante le changement de comportement".

Ces méthodes sont largement utilisées au sein du réseau national des CPIE avec notamment le guide méthodologique "Sensibiliser pour engager, associer Psychologie sociale et sensibilisation pour un changement durable des comportements en réponse aux défis écologiques". lien

Ainsi, nous avons réalisé une formation interne à la sensibilisation engageante à destination des animateurs du CPIE littoral basque ainsi que des Gardes littoraux du Domaine d’Abbadia (Conservatoire du littoral) qui travaillent à informer et sensibiliser les publics (grand public, scolaires, professionnels) afin d’avoir d’utiliser ces techniques de communication pour favoriser l’accompagnement à l’appropriation des bons gestes en cas de risque.

Nous avons également proposé une formation à destination des acteurs du territoire qui travaillent sur les risques littoraux. Deux Consultants Psychosociologues Alexis Gay et Juliette Bruneau ainsi que des formateurs de CEREMA les ont formés à la sensibilisation engageante afin qu’ils acquièrent des astuces de communication visant à motiver le changement de comportement de leurs publics. lien

Une sensibilisation participative pour rendre le citoyen acteur de la situation

Nous proposons également une une sensibilisation participative auprès de différents publics; grand public, lycéens, enfants et adolescents en centre de loisirs, etc.

A travers des ateliers terrains participatifs, nous invitons les habitants à mieux comprendre les sciences d’évaluation des risques. En participant à la démarche scientifique, le participant s’impliquer en tant qu’acteur dans la préservation/acquisition. Les prochaines sorties-terrains seront organisés dans le cadre de l’exposition itinérante de la Communauté d’Agglomération Pays Basque "Côté basque, un littoral en mouvement". lien

Les cafés-cinés/débats que nous organisons sur les communes du littoral basque est aussi un moyen convivial de rendre les connaissances accessibles au plus grand nombre. Ces temps d’échanges conviviaux permettent aux habitants d’exprimer leurs points de vues, de partager leurs expériences vécues, et de s’informer sur la gestion des risques (programmes de gestion des risques, outils d’alerte, etc.).

Nous menons également des animations dans les lycées du territoire. Nous proposant aux lycéens de prendre part à l’animation à travers le jeu de rôle RINAMED. Ce jeu de rôle permets ainsi de lever les freins liés aux perception et représentations sociales. Et permets ainsi à travers une meilleure appropriation des connaissances et des bons gestes. lien

Nous intervenons également auprès d’enfants et d’adolescents dans les centres de loisirs du territoire.

Ainsi, lors de notre intervention auprès des enfants du Centre social Denentzat par exemple, réalisée à l'automne 2019 (photo de l'article), nous avons utilisé plusieurs outils ludiques et participatifs (vidéos OCA, jeu de rôle "littoral en danger" Surfrider Foundation Europe) avec une mise en situation sur les berges de la Bidassoa, (zone soumise au risque inondation submersion PPRI Hendaye) afin de présenter les bons gestes en cas de risque.

Tout au long de ces animations, nous utilisons la technique du renforcement positif (technique visant à renforcer les comportements souhaitables pour encourager leur répétition dans le futur, Skinner) afin de renforcer l’appropriation des connaissances et des bons gestes.

Nous sommes également présents lors d’évènements organisés sur le littoral basque. Ici encore, le contact direct avec les habitants, nous permets de sonder leurs anecdotes, retours d’expériences et d’utiliser nos différents outils de sensibilisation participative et engageante. Ces temps d’animation nous permettent de sensibiliser un public plus éloigné de ces thématiques et ainsi d’apporter à petits et grands des connaissances sur les risques et les bons gestes en cas de besoin.

La sensibilisation participative et engageante que nous utilisons dans le cadre du projet Arriskua nous permet donc de renforcer l’efficacité des actions d’information et de sensibilisation auprès des différents publics.

Nous vous invitons à suivre nos actualités sur la page Facebook du projet: lien

Vous souhaitez organiser une animation/ événement dans ce sens?

Nous vous invitons à nous contacter:

Alistair Brockbank abrockbank@hendaye.com

Laurence Elicetche lelicetche@hendaye.com


Micro-plastiques et environnement - quels risques ?

| 13 Avril 2020

L'Université de Pau et le Pays d'Adour développe des recherches sur les micro-plastiques. Le projet Arriskua nous permet d’accompagner des étudiants sur un volet "médiation scientifique" par rapport à ce risque largement méconnu. C'est ainsi que Thomas Larrat a participé à la sortie BioLit du 11 mars et ensuite monté son premier vidéo pédagogique basé sur l'expérience. Ici il nous raconte ses impressions ...

lire



Déjà un an du projet Arriskua écoulé !

| 29 Janvier 2020

Le vendredi 17 janvier 2020 à Nekatoenea une vingtaine de personnes ont assisté au bilan public de la première année de projet et au lancement de la deuxième – 2020 est déjà sur les rails.

lire



Les risques côtiers, changer notre regard : trois jours de formation vus par une participante

| 18 Novembre 2019

Les " Risques côtiers " voilà un vaste sujet ! Dans le cadre d’une formation de trois jours, le CPIE Littoral Basque a proposé de changer notre regard sur cette thématique si large. Qu’est ce que le risque ? Comment transformer ce risque en opportunité ? Et quelles techniques utiliser pour accompagner la population vers cette adaptation de comportements ? Voici, les grandes questions que soulève le programme ARRISKUA et qui ont orchestré ces trois jours.

lire



Arriskua

Arriskua - construire une culture de risque sur le littoral

Basé à Larretxea, le centre de ressources du territoire transfrontalier, ce projet co-financé par l'Europe et la région Nouvelle Aquitaine veut encourager la résilience au sein des communautés locales .

Arriskua signifie "risque" ou "danger" en basque.

Le littoral basque, côte rocheuse offrant des paysages riches et variés, est un territoire très attractif où l’urbanisation et la population augmente de manière croissante. Ainsi, au delà de l’image carte postale de la côte basque, la population et les infrastructures sont soumis à des risques: les risques d'érosion, de submersion, d’inondation et de pollution de l'eau, etc.. Ces risques peuvent être amplifiés par les effets du changement climatique.

Les collectivités territoriales, et notamment la Région Nouvelle-Aquitaine et la Communauté d’Agglomération Pays Basque, mettent en place des stratégies de gestion des risques côtiers pour favoriser l’adaptation.

En parallèle de cela, il est important que chaque habitant se responsabilise et sache comment agir face au risque.

L’objectif du programme est:

  • d’œuvrer au renforcement des connaissances et des réseaux locaux
  • de proposer une sensibilisation participative et engageante permettant le développement d’une culture du risque commune.

Mutualisation des données, diffusion des connaissances, accompagnement des acteurs, formation, sensibilisation participative, café-débat, projet artistique, communication, etc. sont nos outils pour mener ce programme sur le littoral basque durant deux ans.

En collaboration avec les acteurs territoriaux concernés (GIP Littoral aquitaine, Observatoire de la Côte Aquitaine, Communauté d'Agglomération Pays Basque), le CPIE devient un canal d'information sur les études et recherches pour construire des stratégies locales d’adaptation et de prévention face aux changements climatiques.

Les formations externes seront ouvertes aux acteurs professionnels du territoire et des territoires limitrophes (réseaux EEDD, élus, techniciens de collectivités, associations …).

Au-delà de la sensibilisation, l'objet est de construire une culture de risque globale et d'encourager la résilience au sein des communautés locales. Nous voudrions rendre le citoyen acteur de sa propre "sensibilisation" par des approches innovantes telle que la sensibilisation engageante (méthodologie développée par l’UNCPIE et déjà expérimentée par le CPIELB), la co-construction des stratégies et la réappropriation des connaissances écosystémiques nécessaires à la gestion durable du littoral face aux changements climatiques.

Nous vous invitons donc tous, habitants, associations, entreprises, etc., à participer à ce programme pour que l’adaptation aux risques soit un sujet partagé, constructif et vu comme une opportunité de préserver notre qualité de vie et notre environnement.

Partenaires

arriskua-rollup
feder-et-ragion


Larretxea

Larretxea - Domaine d'Abbadia
2, Rue Armatonde - 64700 HENDAYE-HENDAIA

Conseil Départemental 64Agglo Pays Basque | Euskal Hirigune ElkargoaAgence de l'eau

SITE MAP