Découvrir: Arriskua

les-risques-cotiers-changer-notre-regard-:-trois-jours-de-formation-vus-par-une-participante

Les risques côtiers, changer notre regard : trois jours de formation vus par une participante

Les " Risques côtiers " voilà un vaste sujet ! Dans le cadre d’une formation de trois jours, le CPIE Littoral Basque a proposé de changer notre regard sur cette thématique si large. Qu’est ce que le risque ? Comment transformer ce risque en opportunité ? Et quelles techniques utiliser pour accompagner la population vers cette adaptation de comportements ? Voici, les grandes questions que soulève le programme ARRISKUA et qui ont orchestré ces trois jours.

| 18 Novembre 2019

Dans ce contexte, une vingtaine de participants se sont réunis pour s’informer, partager et réfléchir de concert sur cette thématique. Venu de divers milieux, animateurs, techniciens, enseignants, bénévoles, salariés et élus ont rassemblé leurs savoirs et participé à des animations après avoir tendu l’oreille pour assister à des interventions de spécialistes.

Au programme,définir le risque et s’intéresser à la manière dont il est perçu socialement, mais aussi comprendre le concept de résilience pour l’intégrer ensuite dans la création d’une culture du risque.

Pour la première journée, Alistair Brockbank et Laurence Elicetche du CPIE Littoral Basque, ont de concert introduit les trois jours de formation par un rappel définitionnel et contextuel des risques côtiers. La journée s’est poursuivi avec des témoignages saisissants d’un pompier et de trois habitants du territoire qui ont dû faire face à des situations de crise ou des conflits de perception.

Après cette introduction sur la perception sociale des risques côtiers, la réflexion s’est portée sur unedes stratégies d’action de la culture risque, celle de la résilience. Transformer le risque en opportunité, voilà l’objectif de la journée!

Deux intervenants du CEREMA se sont joint à nous pour développercette question.Ainsi, Isabelle Leroi-Dutilleul et David Nicogossian nous ont pousséà déconstruire les cas d’étude et envisager de nouveaux angles d’approche. Tous les participants ont bénéficié d’outils de médiation transposables dans leurs futures actions. Toutes ces clés d’action en mains, certains des plus motivés ont poursuit la discussion autour d’un repas partagé.

C’est sur cette belle dynamique de cohésion, que le troisième temps se dessine et que débute cette dernière journée. Juliette Bruneau et Alexis Gay spécialistes en psychologie sociale, ont alors bénéficié de toutes les réflexions des jours précédents pour attirer notre attention sur la capacité d’adaptation comportementale de l’individu selon son environnement mais aussi pour nous transmettre des astuces de communication visant à motiver le changement de comportement des citoyens.

Vendredi soir l’heure est au bilan et bonne nouvelle, l’objectif principal est atteint! Chaque participant est alors reparti avec un meilleur équipement pédagogique permettant de rendre les citoyens plus acteurs de leur sensibilisation.

Ainsi, au cours de ces trois jours, nous retiendrons la dynamique de cohésion qui s’est dessinée et renforcée entre tous les participants. Cette formation nous aura non seulement permis de partager un savoir et d’éveiller nos esprits sur d’autres manières de concevoir le risque, mais elle aura aussi été une opportunité pour chacun de tisser des liens avec une multitude d’acteurs pouvant présager de nombreuses collaborations à venir.

Un grand merci à tous les intervenants, à tous les participants et au CPIE Littoral Basque sans qui cette formation n’aurait pas vu le jour!

L'une des participants à cette formation.




Arriskua

Arriskua - construire une culture de risque sur le littoral

Basé à Larretxea, le centre de ressources du territoire transfrontalier, ce projet co-financé par l'Europe et la région Nouvelle Aquitaine veut encourager la résilience au sein des communautés locales .

Arriskua signifie "risque" ou "danger" en basque.

Le littoral basque, côte rocheuse offrant des paysages riches et variés, est un territoire très attractif où l’urbanisation et la population augmente de manière croissante. Ainsi, au delà de l’image carte postale de la côte basque, la population et les infrastructures sont soumis à des risques: les risques d'érosion, de submersion, d’inondation et de pollution de l'eau, etc.. Ces risques peuvent être amplifiés par les effets du changement climatique.

Les collectivités territoriales, et notamment la Région Nouvelle-Aquitaine et la Communauté d’Agglomération Pays Basque, mettent en place des stratégies de gestion des risques côtiers pour favoriser l’adaptation.

En parallèle de cela, il est important que chaque habitant se responsabilise et sache comment agir face au risque.

L’objectif du programme est:

  • d’œuvrer au renforcement des connaissances et des réseaux locaux
  • de proposer une sensibilisation participative et engageante permettant le développement d’une culture du risque commune.

Mutualisation des données, diffusion des connaissances, accompagnement des acteurs, formation, sensibilisation participative, café-débat, projet artistique, communication, etc. sont nos outils pour mener ce programme sur le littoral basque durant deux ans.

En collaboration avec les acteurs territoriaux concernés (GIP Littoral aquitaine, Observatoire de la Côte Aquitaine, Communauté d'Agglomération Pays Basque), le CPIE devient un canal d'information sur les études et recherches pour construire des stratégies locales d’adaptation et de prévention face aux changements climatiques.

Les formations externes seront ouvertes aux acteurs professionnels du territoire et des territoires limitrophes (réseaux EEDD, élus, techniciens de collectivités, associations …).

Au-delà de la sensibilisation, l'objet est de construire une culture de risque globale et d'encourager la résilience au sein des communautés locales. Nous voudrions rendre le citoyen acteur de sa propre "sensibilisation" par des approches innovantes telle que la sensibilisation engageante (méthodologie développée par l’UNCPIE et déjà expérimentée par le CPIELB), la co-construction des stratégies et la réappropriation des connaissances écosystémiques nécessaires à la gestion durable du littoral face aux changements climatiques.

Nous vous invitons donc tous, habitants, associations, entreprises, etc., à participer à ce programme pour que l’adaptation aux risques soit un sujet partagé, constructif et vu comme une opportunité de préserver notre qualité de vie et notre environnement.



Larretxea

Larretxea - Domaine d'Abbadia
2, Rue Armatonde - 64700 HENDAYE-HENDAIA

Conseil Départemental 64Agglo Pays Basque | Euskal Hirigune ElkargoaAgence de l'eau

SITE MAP